Chômage : 20 500 demandeurs d'emplois en moins !

Publié le par Les Socialistes d'Ussel

Chômage : 20 500 demandeurs d'emplois en moins !

Les chiffres du chômage pour le mois d'octobre 2013 sont tombés : - 20 5000 demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi, soit une diminution de 0,6%. Il s'agit du premier mois de baisse depuis 30 mois !

 

C'est sur une moyenne de plusieurs mois que s'apprécie l'inversion de la courbe du chômage :-3500 par mois en moyenne sur les 3 derniers mois, après +5500 au 3ème trimestre, +18 270 au 2nd trimestre, et +33 070 au 1er trimestre.

On observe également une progression de 0,8% des inscrits à Pôle emploi exerçant un emploi partiel ou temporaire, c'est-à-dire un CDD ou un contrat d'intérim. Ce chiffre est également lesigne d'une reprise de l'activité.

La courbe du chômage des jeunes quant à elle s'est déjà inversée depuis déjà six mois consécutifs. Depuis avril 2013, il a baissé de 4,5%, soit plus de 25 000 jeunes sortis du chômage.

Il s'agit donc désormais de consolider cette tendance dans les prochains mois.

Sur iTélé, le ministre du Travail Michel Sapin a déclaré :

C'est le début de l'inversion de la courbe.

 

Le gouvernement pleinement mobilisé

Par ailleurs, le président de la République François Hollande était en déplacement à Aubervilliers ce jeudi 28 novembre 2013 afin de participer à une table-ronde sur l'emploi.

Il y a rappelé les dispositifs déjà mis en place :

  • 85 000 emplois d'avenir créés,
  • montée en puissance des contrats de génération, puisque 2500 accords et plans d'action ont déjà été signés dans les entreprises de plus de 300 salariés,
  • l'opération «30 000 formations prioritaires pour 30 000 emplois vacants» va au-delà des objectifs fixés, puisque 38 000 formations sont programmées, et 17 000 entrées en formation sont déjà effectives.

Pour le président de la République, tous ces dispositifs ont le même but : créer plus d'emplois pour «mettre davantage de confiance, de pouvoir d'achat, assurer une stabilité dans les familles et donc davantage de consommation».

Il a également rappelé les trois grands axes de sa politique globale :

  • «Redresser notre pays»,
  • «Réhausser nos perfomances, nos industries»,
  • «l'éducation, la formation, la qualification», dont la nouvelle étape sera la réforme de la formation professionnelle.

L'ensemble de la politique économique du gouvernement donnera les moyens de renouer avec la croissance et la création d'emplois.

Publié dans Politique Nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article