L'énergie, ça paie !

Publié le par Les Socialistes d'Ussel

A partir de 2012, la gestion des grands barrages hydrauliques sera en vente ...

 

En effet, les directives européennes s'opposent aux monopôles d'Etat, et les appels d'offres excitent beaucoup de convoitises... E.D.F se retrouvera, dès lors, en concurrence face à de grands groupes étrangers, européens ou autres, très alléchés par les perspectives financières juteuses. Les frais d'exploitation sont minimes pour des profits fort interessants.  

 

Deux dangers guettent l'usager : une hausse des tarifs exorbitante (entre 3 et 5 fois le prix actuel) et surtout la maintenance des ouvrages. Actuellement, les barrages sont surveillés par un organisme indépendant de l'exploitation. Lorsque les propriétaires assureront et le contrôle et l'entretien indispensable, il est à craindre qu'il se passe la même chose que pour les chemins de fer anglais : une sous-traitance à des sociétés privées employant une main d'oeuvre très peu payée et sous-qualifiée...

 

Un train qui déraille, c'est un nombre de victimes parfois élevé, alors un barrage qui craque...

 

Mais qu'importe, les actionnaires, étrangers ou non, seront à l'abri dans leurs luxueux bureaux, et le niveau des bénéfices engrangés est plus important que le niveau de l'eau dans les vallées, non ? 

 

Barrage de Bort-Les-Orgues (19)

Barrage de Bort-Les-Orgues (19)

Publié dans Politique Locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article