La Justice et la Conscience

Publié le par Les Socialistes d'Ussel

Comme nous le savons tous, la sécurité est une obsession de notre Président (compétition avec le F.N ?!).

 

Et pour lui, la sécurité est synonyme de répression forcenée... Dans ce domaine, comme dans les autres, il ordonne sans se préoccuper des moyens ! Le Procureur de Dunkerque constatant que la prison de la ville "accueille" déjà 150 détenus pour 100 places, avait estimé, à juste titre, qu'il était sage de surseoir à des exécutions de peines pour délits mineurs, à l'exception des condamnations pour violences graves envers enfants ou agressions sexuelles.

La surpopulation carcérale, c'est connu, engendre désordre, violences, un mépris total de l'hygiène, de la dignité humaine, et crée plus de criminels qu'elle amende les petits délinquants.

 

Pour le Procureur, la sanction doit être éducative... Quelle erreur ! Un sec rappel à l'ordre de sa hiérarchie l'a vite obligé à rentrer dans le rang.

 

Les conflits des dernières décennies ont posé la notion de "désobéissance civique", lorsque les ordres donnés sont en contradiction avec la conscience des exécutants, et la conception qu'ils ont du respect de la personne et de la dignité humaine.

 

 Apparemment, dans ce domaine aussi, l'exemplarité est inefficace !

Publié dans Politique Nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article