La récupération de la Mémoire

Publié le par Les Socialistes d'Ussel

 

Obsédé par la volonté de prouver aux français qu'il incarne à la perfection les valeurs nationales, Nicolas SARKOZY ne manque jamais une occasion de récupérer l'Histoire.

 

Nous l'avons constaté avec Guy MOQUET. Si, compte tenu de son engagement personnel, celui-ci avait eut l'occasion de dire à SARKOZY son indignation devant sa politique sociale, nul doute que ce dernier aurait répondu, avec l'exquise politesse qui est la sienne envers ceux qui ne sont pas ses électeurs, « casse toi, pauv' con ! ».

 

Pour le 11 novembre, il veut aussi réformer l'histoire et faire de ce jour un Hommage à la mémoire de tous nos soldats de toutes époques. Il n'a rien compris.

Le 11 novembre est, avant tout, le rappel nécessaire d'une monstrueuse boucherie (1 400 000 morts) dûe à l'imbécilité sans nom de généraux qui se faisaient une gloire du nombre de victime à chaque offensive (« ils se battent bien les petits ! »). Et une médaille de plus pour les chefs !

C'est le rappel de l'absurdité d'un conflit dont nul n'a jamais vraiment compris l'intérêt - sauf les marchands d'armes et fournisseurs de l'Armée - C'est un appel à l'intelligence et à la lucidité, notion néfastes pour le président...

 

En d'autres temps, GISCARD voulu escamoter la cérémonie du 8 mai, sa famille n'ayant pas à l'époque, fait le bon choix : nous savons ce qui l'en advint.

Nicolas SARKOZY veut effacer les commémorations historiques pour réécrire une page où il tiendrait la première place (comme en Amérique).

 

Épargnons-lui cette cogitation laborieuse avant le 14 juillet.  

 

Publié dans Politique Nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article