« Les Mutants »

Publié le par Les Socialistes d'Ussel

Une bonne majorité de Français se méfient, parait-il, des partis politiques tous corrompus ou menteurs et ne croient plus en leurs promesses.

 

Aussi certains candidats se proclament-ils apolitiques ou « sans-étiquettes », surtout dans les milieux ruraux. C'est le cas de bons nombres de maires de nos campagnes...

Mais lorsque le candidat est élu -parfois par hasard-, il affiche subitement des couleurs. L'ambition croît brusquement : maire, conseiller général, député suppléant...La tête enfle à vue d'oeil, mais l'intellect suit-il ?

 Un mandat important devrait sous-entendre des aptitudes : savoir parler en public, rédiger un texte de préférence correct, comprendre et analyser un projet, avoir un minimum de culture...

 

Les élus de gauche discutent et défendent leurs idées – ce que leurs adversaires prennent pour des divisions- ; Les élus de droite, eux, n'ont pas de problème ; ils suivent le Chef, seul qualifié pour penser et décider, et régurgitent docilement la bouillie concoctée par MM. Guaino, Copé ou autres...

 

Lors des réunions locales avec leurs électeurs ou au bistrot du village, ils se lamentent avec eux sur la dégradation des services publics, les hausses des prix, les retraites etc.. ; Après quoi ils s'alignent sans complexe sur les positions de l'U.M.P., façon confortable de s'assurer des revenus et de « faire carrière » aux frais des contribuables.


Peut-être faudrait-il que les électeurs soient plus clairvoyants et découvrent la nullité et l'inconsistance derrière le masque ?

Publié dans Politique Locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article