Presse : Journal "La Montagne" sur la section

Publié le par Les Socialistes d'Ussel

Vu sur : http://www.lamontagne.fr/limousin/actualite/departement/correze/ussel/2013/02/04/la-section-ps-dussel-sest-restructuree-et-a-nomme-un-nouveau-secretaire-thomas-jacquelin-1430719.html
À un an des élections, la section PS d’Ussel prend un nouveau virage. Les maîtres mots : la communication, le débat et le retour sur le terrain.

 

La relève socialiste prend les rennes de la section PS d'Ussel. Succédant à Monique Rougerie, Thomas Jacquelin, 21 ans, suppléant de Martine Leclerc lors des dernières élections cantonales, seul candidat au poste, a été désigné secrétaire de section en novembre et a commencé à redessiner la ligne de conduite du parti. « Dans le cadre du congrès, les militants se sont prononcés et m'ont porté à la tête du collectif local, ils ont fait le choix de la jeunesse, commence Thomas Jacquelin. Il y a des jeunes engagés sur Ussel, nous sommes la relève. »

Originaire d'Ussel et issu d'une famille engagée avec un père syndicaliste, Thomas Jacquelin a passé sa licence de droit à Limoges avant de partir à Poitiers, pour un master 1 en droit public. Délégué de classe dès sa prime jeunesse à l'école de La Jaloustre, conseiller général jeune au collège, conseiller au lycée et représentant des étudiants en faculté, il s'est engagé et a adhéré au Parti socialiste, en 2009, dès sa majorité. Mais c'est en 2011 que le grand public a découvert son visage aux côtés de Martine Leclerc pour la candidature aux cantonales. « J'en garde une expérience très enrichissante, certes soldée par un échec, mais j'ai découvert le ressenti des citoyens, mon regard a changé. Je me suis aussi rendu compte, sur le terrain, d'une certaine misère sociale. »

Un contact direct avec la population qui a forgé son envie d'entrer en politique. Désormais visage officiel de la section PS usselloise, il compte bien donner un coup de jeune au parti et relancer sa présence sur le terrain. « Nous allons travailler sur les acquis du passé et les travaux à mener pour apporter de nouvelles propositions, poursuit le secrétaire de section. On va développer des actions pour aller à la rencontre de la population, faire de la pédagogie sur les réformes qui sont menées et pas toujours comprises. Nous avons un rôle d'information et de proximité sur le territoire. Le bureau national communique beaucoup via Internet mais tout le monde ne possède pas cet outil. Il nous faut être le relais, le lien, auprès des gens, faire remonter le ressenti, les attentes, être au plus près du terrain. »

Le renouvellement de la section, qui regroupe les deux cantons ussellois, passe également par l'élaboration d'un programme d'actions 2013. Une fois par mois, elle se réunira autour de débats, de thématiques de société et de proximité et une ouverture élargie aux citoyens. « Notre parti est ouvert aux militants, sympathisants et à l'ensemble de la gauche, assure Thomas Jacquelin. La politique nationale est dissociée de la locale. Nous avons ici vocation à convaincre tout le monde. »

Ne pas partir trop tôt

Pour ce faire, le parti a opté sur une journée d'actions par mois (distribution de tracts sur le marché du samedi matin, porte-à-porte) et l'ouverture de son local le mercredi après-midi et le samedi matin. Une conférence-débat devrait être organisée lors de la rentrée politique de septembre avec l'intervention d'élus, de professionnels. Le site Internet sera également réactualisé régulièrement avec l'objectif de lancer des pistes de réflexion et d'échanger.

Quant aux prochaines municipales, la section a d'ores et déjà annoncé qu'elle soutiendrait la candidature de Martine Leclerc. « Nous sommes garants de l'unité, il n'y aura pas de seconde liste à gauche, affirme Thomas Jacquelin. On a fait le choix de la clarté et de l'unité, il n'y aura qu'une liste de gauche unie. Mais on ne veut pas partir trop tôt, nous avons encore quatorze mois devant nous. »

Magali Roche

Publié dans Politique Locale

Commenter cet article