Une directive pyromane !

Publié le par Les Socialistes d'Ussel

Le volontariat, c'est le don. Le don total et entier de sa personne au service d'une cause, d'un idéal.

 

Nous connaissons, nous militants politiques, de quelques bords que nous soyons, ce que peut être cet engagement au service de la société. Baffouer cette condition, c'est mettre en péril nos valeurs de solidarité, de vivre ensemble, dans une communauté.

Le volontariat de secours est encore plus puissant car c'est l'intégrité des Sapeurs-Pompiers, de ces hommes et femmes, qui est mise en jeu. C'est un complément indispensable aux professionnels. C'est le rôle des institutions publiques de le respecter, de le protéger, et de le renforcer.

photo

 

Cette réflexion est nécessaire au moment où une directive européenne souhaite  remettre en cause le statut des Sapeurs-Pompiers volontaires...

Le texte prévoit, dans un premier temps, une obligation, pour les Sapeurs-Pompiers volontaires, d'observer un repos de 11h entre la fin de leur emploi et le début de leur garde.

De plus, le statut de ces femmes et hommes de conviction, sera appelé a changé : un salaire sera versé, dans le cadre d'un emploi classique, (soumis à impôt); au lieu d'une vacation.

 

Les avis sur ce texte européen sont partagés. Les témoignages que nous avons recueillis nous font part d'une certaine incompréhension et d'un manque d'informations...

 

En effet, qui va supporter les coûts de ce changement ? Quelle va être la nouvelle organisation du personnel suite à l'obligation de repos de 11h ?

 

Les 1319 Sapeurs-Pompiers, dont 1061 volontaires, de la Corrèze, répartis dans les 36 centres de secours qui maillent le département, souhaitent savoir ce qu'il en sera des conséquences d'un tel bouleversement dans un système qui a fait ses preuves. Il serait profondément dommage de mettre le feu au symbole même de la solidarité et de l'abnégation qu'est l'activité d'utilité publique des Pompiers.

 

Nous sommes à leurs côtés.

Publié dans Politique Locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article