Université d'été du Parti Socialiste : notre rentrée politique

Publié le par Les Socialistes d'Ussel

Lors de son discours de clôture des Universités d'été du PS et du MJS, Harlem Désir a donné le cap des actions du Parti socialiste à la veille des élections de 2014.

 

 

Une rentrée «offensive et collective»

Harlem Désir a introduit son discours par sa volonté d'une rentrée «offensive et collective»  pour soutenir le gouvernement. Le Premier secrétaire a ainsi annoncé le lancement prochain d'une campagne d'information sur les deux grandes priorités du gouvernement, l'éducation et l'emploi, avec la distribution d'un tract tiré à 3 millions d'exemplaires.

Parce que nous savons que nous sommes sur la bonne voie pour redresser le pays, comme le montre la reprise économique

À l'offensive contre l'extrême-droite et les dérives droitière de l'UMP

Harlem Désir a donné le cap pour l'année à venir : la lutte contre l'extrême-droite et les dérives d'une UMP extrémisée.

Nous devons aussi démonter l'imposture [du] programme [du FN] qui contient, il faut le marteler, des propositions qui conduiraient tout droit la France à la faillite et à l'implosion

Se félicitant de la dissolution des groupuscules d'extrême-droite par le gouvernement et dénonçant une extrême-droite qui «s'enhardit, se croit autorisée à sortir de son trou pour venir ronger le pacte républicain», le Premier secrétaire a annoncé la distribution d'argumentaires aux militants socialistes, une campagne sur la défense des valeurs républicaines à la rentrée et enfin la tenue d'un forum national à Paris «sur la République et contre l'extrême-droite».

Harlem Désir a dénoncé également le «problème Jean-François Copé»:

Cette droite extrémisée, buissonisée, alimente le Front national en nourrissant le déclinisme

Mobilisé-e-s pour les élections municipales

Le Premier secrétaire a insisté par ailleurs sur l'importance de «défendre la valeur "vivre ensemble"». A cette fin, Harlem Désir a annoncé la tenue d'un forum sur les quartiers populaires et la fracture territoriale «parce que c'est un sujet majeur pour les Français». Le Premier secrétaire a rappelé l'engagement des socialistes en faveur du droit de vote des étrangers extra-communautaires aux élections locales:

Nous allons nous mobiliser avec la même force, avec la même énergie et le même enthousiasme derrière le Président de la République pour le droit de vote des étrangers aux élections locales !

Alors que plusieurs plénières et nombre d'ateliers ont été consacrés aux élections municipales à venir, le Premier secrétaire a énoncé clairement son objectif:

Notre agenda est clair : j'entends que notre parti soit en ordre de bataille avant tous les autres pour les élections municipales et européennes.

Malgré les attaques de Jean-Luc Mélenchon, il a appelé «à ne pas fracturer la gauche à l'heure où son unité est la plus indispensable contre la droite et l'extrême-droite», les socialistes favorisent une démarche d'unité avec les partenaires de la majorité pour les municipales:

Je souhaite que partout où c'est possible, le rassemblement de la gauche s'opère dès le premier tour des municipales

Pour une Europe du progrès social

Enfin, Harlem Désir a donné les lignes des socialistes pour les élections européennes :

Nous allons continuer de nous battre contre les conservateurs, les libéraux, les xénophobes, nous allons dire stop à l'austérité

Le Premier secrétaire a notamment insisté sur l'importance du progrès social à l'échelle européenne en en donnant des exemples : un salaire minimum européen, un traité social «qui combatte le dumping fiscal et social entre travailleurs». Et de plaider finalement pour une Europe «qui redresse son industrie», à la tête du combat pour la transition écologique.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article