Dossier : quels impôts? Quelles dépenses publiques?

Publié le par Les Socialistes d'Ussel

La complexité du système fiscal français le rend difficilement lisible voire injuste aux yeux des citoyens. En proposant de le remettre à plat, le Gouvernement s’engage à le rendre plus lisible, plus stable, plus efficace et plus juste. Cette réforme, transparente et pragmatique, s’inscrit dans la stratégie en faveur de la croissance, de l’emploi et de la justice menée par le Gouvernement depuis plus de 18 mois. Sont concernés par la remise à plat : la fiscalité des ménages, celle des entreprises et le financement de la protection sociale. Cette réforme est indissociable des efforts d’économies : après 25 milliards d’euros en 2013 et 2014, au moins 50 milliards d'euros d’économies sont prévus d’ici la fin du quinquennat. Les chantiers lancés participent aussi, pour ce qui est des entreprises, à la construction du Pacte de responsabilité annoncé par le Président de la République.

 

Vous trouverez, successivement, une infographie sur les prélèvements obligatoires, les dépenses publiques, l'engagement à la réduction du déficit public, ainsi que les grands principes qui guident notre action.

Impôt sur le revenu, TVA, taxe d’habitation… Les principaux prélèvements obligatoires et la part qu’ils représentent dans les recettes fiscales de l’Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale.

Impôt sur le revenu, TVA, taxe d’habitation… Les principaux prélèvements obligatoires et la part qu’ils représentent dans les recettes fiscales de l’Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale.

Santé, éducation, protection sociale, loisirs, équipements, transports, retraites… Voici les principaux postes de dépenses de l’Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités locales.

Santé, éducation, protection sociale, loisirs, équipements, transports, retraites… Voici les principaux postes de dépenses de l’Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités locales.

Réduire le déficit public, afin de retrouver des marges de manœuvre pour financer nos priorités et ne pas dépendre des marchés financiers, c’est le combat du Gouvernement depuis le début du quinquennat. Les efforts déjà réalisés portent leurs fruits. A compter de 2015, la réduction du déficit portera sur les seules économies de dépense.

Réduire le déficit public, afin de retrouver des marges de manœuvre pour financer nos priorités et ne pas dépendre des marchés financiers, c’est le combat du Gouvernement depuis le début du quinquennat. Les efforts déjà réalisés portent leurs fruits. A compter de 2015, la réduction du déficit portera sur les seules économies de dépense.

"Allègement des cotisations des entreprises, assises de la fiscalité des entreprises, remise à plat de la fiscalité des ménages : tout cela forme un bloc comme l'a affirmé le président de la République" réaffirmait, dans Le Monde, le Premier ministre le 25 janvier 2014. Annoncée en novembre 2013, la remise à plat du système fiscal français fait partie de la feuille de route du Gouvernement pour les mois à venir.

"Allègement des cotisations des entreprises, assises de la fiscalité des entreprises, remise à plat de la fiscalité des ménages : tout cela forme un bloc comme l'a affirmé le président de la République" réaffirmait, dans Le Monde, le Premier ministre le 25 janvier 2014. Annoncée en novembre 2013, la remise à plat du système fiscal français fait partie de la feuille de route du Gouvernement pour les mois à venir.

Publié dans Politique Nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article