Les socialistes de Haute-Corrèze se sont réunis

Publié le par Les Socialistes d'Ussel

Près d’un an après l’élection de François Hollande à la présidence de la République, et à quelques mois des prochaines échéances municipales, les sections du Parti Socialiste de la Haute-Corrèze (Treignac, Sornac, Eygurande, Bort-les-Orgues, Neuvic, Lapleau, Egletons, Meymac et Ussel) se sont regroupées, samedi dernier, au centre culturel Jean Ferrat à Ussel.

 

Cette journée était placée sous les signes de la formation et de la mobilisation, à travers différents ateliers thématiques et un grand débat sur les problématiques de la Haute-Corrèze, avec la participation de la députée Sophie Dessus et de la sénatrice Bernadette Bourzai.

 

Pour Karim Maatoug, Premier Secrétaire Fédéral du Parti Socialiste de la Corrèze, « les sections, les militants et les sympathisants sont clairement mobilisés pour défendre, quotidiennement, les actions de notre gouvernement. Même si nous vivons une période de doutes et d’incertitudes, François Hollande a demandé aux Français de le juger au bout de son mandat de cinq ans. Il faudra plus d’un an pour réparer dix ans de casse, pour redresser notre pays ».

 

Un des ateliers de cette journée était consacré à la riposte contre la banalisation de l’adhésion au Front National. « La meilleure façon de contrecarrer le Front National, c’est de le faire par la mise en valeur de notre projet » explique Thomas Jacquelin, secrétaire de la section d’Ussel.

 

Et à la question de savoir si le Parti Socialiste corrézien était rentré dans la campagne des municipales, Karim Maatoug, a rappelé « qu’un calendrier interne était fixé et que les militants se prononceront à l’automne sur les têtes de liste ». Cela étant, la réflexion sur les projets et notre vision du territoire ne s’est jamais arrêtée. Nous formons nos militants, nous mobilisons, et, au final, nous avons une réponse positive et enthousiaste de leur part.

 

 

Commenter cet article